Imposition des mains

Le sacrement des malades

Victime d'une histoire où l'on faisait appel au prêtre dans les derniers instants de la vie, ce sacrement est encore, à tort, appelé extrême onction et pourtant il est un signe d'espérance proposé à ceux qui sont atteints douloureusement par l'âge ou la maladie, une force qui traverse ces moments difficiles, et il veut être un surcroît de grâce toujours offerte par Dieu…

Il peut être vécu comme un moment favorable pour faire en soi la vérité et accueillir la présence de l'amour de Dieu à l'écoute de notre vie comme un ami qui nous accompagne jusqu'au bout…

C'est à toute la communauté qu'est confié le soin de visiter les malades, de les réconforter et de proposer un soutien dans l'épreuve qu'ils vivent, de leur porter la Communion. De la même façon, l'onction conférée par le prêtre a besoin d'être accompagnée par la prière de nos assemblées.

Il est destiné à toutes les personnes qui, souffrant de maladie ou de vieillesse, éprouvent le désir de recevoir une aide particulière de Dieu. Ce sacrement peut être reçu plusieurs fois au cours de l'existence et au cours d'une même maladie.

Le sacrement de l'onction des malades est célébré par un prêtre. Le rite comprend :

En savoir plus sur
le sacrement des malades.

Dans notre secteur pastoral, ce sacrement est proposé 3 fois par an — en général pendant le premier trimestre — au cours d'une messe (il est nécessaire qu'auparavant il y ait une rencontre avec le prêtre afin de s'y préparer en recevant le Pardon du Seigneur) ; cependant un malade peut demander à recevoir le sacrement chez lui ou à l'hôpital.

Si vous désirez recevoir ce sacrement, renseignez-vous auprès du secrétariat de notre secteur.

Aumôneries d'hôpitaux : une présence auprès des personnes malades

Si une personne de votre entourage (un membre de votre famille, un ami, un voisin, un paroissien...) est hospitalisée, n'hésitez pas à solliciter les aumôniers des hôpitaux en leur téléphonant ou en leur laissant un message.