Le Secours Catholique

Le Secours Catholique fut fondé en 1946, dans la France dévastée par la guerre. C’est l’Esprit de charité de l’Évangile qui inspire dès l’origine le mouvement « parce que la charité se doit d’être organisée pour être efficace » disait Monseigneur Rhodain, son fondateur.

Des équipes de bénévoles se créent, puis des délégations diocésaines qui structurent un réseau national, bientôt reconnu d’utilité publique (1962). Ce « service d’Église » connaîtra un développement mondial : le réseau « Caritas Interntional ».

Les membres du Secours Catholique, fidèles à l’esprit du fondateur, n’ont jamais cessé d’inventer la charité dans l’urgence et dans la durée.

La Délégation des Yvelines (à Versailles), soucieuse d'apporter une aide à la fois immédiate et durable aux personnes en situation de précarité dans le département, intervient grâce à ses équipes de salariés et bénévoles dans tous les domaines où s'exprime la détresse humaine.  La délégation s'attache à apporter les premiers secours, à restaurer les personnes dans leur dignité et à rétablir autour d'elles le réseau de liens sociaux indispensables.

Antenne du Secours Catholique sur le secteur :
7 Résidence de la Petite Mauldre à Beynes
Tél. 06 89 87 65 56
Responsable locale : Danielle Henry.

Contacts téléphoniques :

Pour toute information concernant les actions nationales et départementales, consulter le site du Secours Catholique

Nos activités

Accueil

Tous les samedis de 16h30 à 18h (sauf vacances scolaires).

Accueil des personnes en difficulté, aide matérielle, lieu de convivialité et d’échanges.

Atelier de créativité

1 mercredi par mois de 14h à 16h (se renseigner par téléphone).

Accompagnement scolaire

Des enseignants à la retraite et spécialement formés pour cette activité suivent plusieurs enfants chaque année. Nous avons une expérience déjà ancienne dans ce domaine et avons permis à certains enfants de faire par la suite de bonnes études.

Pour lutter contre l’illettrisme : des professeurs de français à la retraite accompagnent des adultes étrangers, favorisant leur intégration.

Jours d’ouverture : mardi et jeudi de 17h à 18h30.

Vacances en famille d’accueil

De 1 à 3 enfants du secteur partent chaque été grâce à des chrétiens du secteur et nous vous lançons cet appel : devenez famille d'accueil pour l'été

Comment devient-on famille d’accueil ?

  • Il faut avoir des enfants de l’âge des enfants accueillis (de 3 à 13 ans).
  • On n’est pas obligé de partir en vacances mais si l’on reste, il est souhaitable d’avoir un jardin.
  • Il faut monter un dossier avec le Secours Catholique et le Conseil Général.

Le Secours Catholique recherche des familles d’accueil pour chaque été. L’accueil familial de vacances (AFV), développé depuis plus de 50 ans par le Secours Catholique, permet aux enfants âgés de 6 à 12 ans, suivis tout au long de l’année par les équipes locales du Secours Catholique, d’accéder le temps d’un été, à un espace stable différent de leur cadre de vie habituel, au sein duquel ils feront des expériences nouvelles, des rencontres et des découvertes. La famille d’accueil, sans se substituer à la famille de l’enfant, lui offre cette opportunité. C’est un moment privilégié dans la vie de l’enfant et un enrichissement mutuel. Recrutement dans tous les départements. 

Visites aux personnes isolées

Il s'agit de personnes malades, le plus souvent âgées. Les visites se passent au domicile de la personne pour discuter avec elle et l’écouter. Lors d'une hospitalisation, les visites se passent à l'hôpital.

Parfois, il y a quelques services rendus (administratifs, courses ou transport chez un spécialiste).

Opération 100 000 étoiles et arbre de Noël

Nous organisons la vente de nos bougies "secours catholique". La somme récoltée sert en priorité à offrir un après-midi festif  aux familles accueillies, mais également aux personnes isolées qui souhaitent faire partie de notre grande famille. L'apéritif accompagné de petits fours préparés par les bénévoles est très apprécié. Pendant ce temps, les jeunes enfants sont conviés à une pêche à la ligne, qui leur apporte de petits jouets. Les 8-10 ans sont invités à participer à un jeu géant de Mikado. Le gagnant a reçu, au Noël 2006, un immense "Nounours".

Le repas qui suit est toujours très fin et servi à table par une dizaine de scouts, suivant les disponibilités. Diverses attractions : chansons, danses, conte, prestidigitateur, viennent contribuer à créer une ambiance de fête. La crèche intéresse beaucoup les enfants, surtout quand on leur raconte l'histoire de l’enfant Jésus et de ses parents. Cet après-midi se termine avec l'arrivée du Père Noël  qui apporte des jouets neufs. Les parents ne sont pas oubliés : ils reçoivent des cadeaux que les bénévoles collectent tout au long de l'année dans leur entourage, par exemple des primes émanant des diverses maisons de vente par correspondance.

Après cet arbre de Noël, si le budget le permet,  nous en profitons pour faire des sorties soit culturelles, soit tout simplement touristiques. Nous ne payons en général que le car.

Pèlerinage à Lourdes

Chaque année, dans le cadre du pèlerinage diocésain, un groupe d’environ 80 personnes du Secours Catholique part à Lourdes ; il loge à la Cité Saint-Pierre, propriété du Secours Catholique de France.

Beaucoup de ces personnes vont se recueillir sur le tombeau de Monseigneur Rhodain, fondateur du mouvement en 1946. Parfois nous avons la chance de pouvoir aller prier  dans la chapelle Saint Pierre où le Pape Jean-Paul II a célébré la messe lors de son dernier pèlerinage à Lourdes. Tous sont interpellés  par la présence de si nombreux malades, à la messe à la grotte, et surtout la messe internationale à la basilique Pie X, à laquelle assistent entre 10 000 et 15 000 personnes, dans le calme et la sérénité.

Les pèlerins s’enrichissent de la rencontre avec la Vierge. Certains trouvent des réponses à des questions qu’ils se posent depuis longtemps, leur permettant d’avancer sur le chemin de la foi.

Certains ont voulu participer au brancardage de malades de l’hospitalité.

Leur vœu le plus cher : pouvoir retourner à Lourdes l’an prochain.