Les obsèques religieuses

Cimetière

Elles demeurent un moment difficile pour tous, mais également l'occasion où beaucoup disent leur désir de rendre hommage à leurs défunts.

Rendre hommage, c'est reconnaître notre humanité, celle du défunt, c'est aussi prendre conscience qu'on ne peut pas laisser partir ceux que nous avons aimés, ceux avec qui nous avons vécu, sans un minimum de paroles, de témoignage, de réconfort, de remerciement, sans exprimer toutes paroles, en fait, que nous ne nous disons jamais tant que nous sommes ensemble.

Les familles qui viennent vers l'Église sont en général reçues par des laïcs et par le prêtre, lorsqu'il le peut. Le prêtre et les membres de l'équipe des laïcs spécialement formés à ce service sont d'abord là pour les écouter, pour entendre leur peine — voire leur révolte —, pour faire connaissance souvent, avec eux et avec ceux qu'ils pleurent et dont ils leur parlent. Ils sont  là aussi pour témoigner de l'espérance chrétienne d'une vie auprès de Dieu par-delà la mort.

Le prêtre ou les laïcs les aident ensuite à entrer dans ce qu'est une célébration de funérailles chrétiennes en choisissant avec eux les lectures bibliques, les musiques, les gestes qui pourront être accomplis afin que cette prière à l'église, qui rassemble la famille et les amis, leur apporte la paix, le réconfort et l'espérance que le défunt est appelé à vivre pour toujours auprès de Dieu.

Pour la fête de la Toussaint, et au cours des messes dominicales du mois de novembre dans les différentes paroisses, l'assemblée est invitée à prier pour les défunts de l'année, et leurs noms sont cités.

En savoir plus :
site du Diocèse de Versailles.

La première démarche à effectuer est de s'adresser  aux pompes funèbres ; ensuite seulement, prendre contact avec la paroisse.