Conseils aux lecteurs

Pour ceux qui acceptent de lire, nous donnons quelques recommandations.

Préparation

Lectionnaire

La lecture

Pour aller plus loin : un petit texte du théologien Bonhoeffer (« De la vie communautaire »).

On s’apercevra bientôt qu’il n’est pas facile de lire la Bible aux autres. Plus l’attitude intérieure vis-à-vis du texte sera dépouillée, humble, objective, plus la lecture sera adéquate… Une règle à observer pour bien lire un texte biblique, c’est de ne jamais s’identifier avec le « je » qui s’exprime. Ce n’est pas moi qui m’irrite, qui console, qui exhorte, mais Dieu. Certes, il n’en résultera pas que je lirai le texte en prenant un ton monotone et indifférent : au contraire, je le ferai en me sentant moi-même intérieurement engagé et interpellé. Mais toute la différence entre une bonne et une mauvaise lecture apparaîtra lorsqu’au lieu de prendre la place de Dieu, j’accepterai tout simplement de le servir. Sinon je risque… d’attirer l’attention de l’auditeur sur ma personne et non sur la Parole : c’est le vice qui menace toute lecture de la Bible.